BEHIND THE LENS

I'm a paragraph. Click here to add your own text and edit me. It’s easy. Just click “Edit Text” or double click me and you can start adding your own content and make changes to the font. Feel free to drag and drop me anywhere you like on your page. I’m a great place for you to tell a story and let your users know a little more about you.

This is a great space to write long text about your company and your services. You can use this space to go into a little more detail about your company. Talk about your team and what services you provide. Tell your visitors the story of how you came up with the idea for your business and what makes you different from your competitors. Make your company stand out and show your visitors who you are. Tip: Add your own image by double clicking the image and clicking Change Image.

MATT WHITBY

P H O T O G R A P H Y

 

CV

 

 

  

JJames Brandily commence se carrière à Londres en 1998, sous la direction de Sarah Kane au Gate Theater lorsqu' elle monte « pheadra's  love » et « Woyseck ».

De retour en France en 2003, il travaille avec la compagnie de danse Khelili à Rennes et crée « Jet Lag » et « No Man No Chicken » puis retrouve le théâtre à Reims pour travailler sur « Le bouc »  et « Preparadise sorry now », mis en scène par Guillaume Vincent.

Il assiste Riccardo Hernandez pour « Jan Karski mon nom est une fiction » et « Splendid's » mis en scène par Arthur Nauzyciel.

De sa rencontre avec Guillaume Vincent naitront plusieurs collaborations: la pièce « La nuit tombe... » produit par le festival d'Avignon puis les opéras « Mimi » et « The Second Woman » produits par les Bouffes du Nord, ensuite « Le Timbre d'argent », monté à l'Opéra Comique, et dernièrement « Love me tender » qui explore l'univers de l'écrivain américain Raymond Carver qui a joué en septembre 2018 aux Bouffes du Nord .

Toujours aux Bouffes du Nord, pour la saison 2017-2018, il scénographie « Beggar's opera » crée par Robert Carsen aux Bouffes du Nord sous la direction de William Christies

Il travaille avec différents artistes : Le collectif du TOC sur « Marie Immaculée » et « Les tables tournantes »,

Das Plateau sur « Il faut beaucoup aimer les hommes » d'après le livre de Marie Darieussecq, « Bois Impériaux » sur un texte de Pauline Peyrade et « Comme à la maison » écrit par Jacques Albert,

Thomas Quillardet dans « Où les cœurs s'éprennent » au théâtre de la Bastille, un hommage au cinéma de Rohmer.

Avec #CIE, il collabore sur « Poings », et « Carrosse »,

Avec Aïna Alégre sur « La nuit nos autres »,

Il crée également les décors pour « Crac-crac » une émission de Canal Plus produite par Ninja et associés(Monsieur Poulpe) et « Poulpovision » une hebdomadaire sur Canal plus en clair et toujours présenté par Monsieur poulpe pour la saison 2019/2020,

Avec Julien Allouf, photographe, il crée l’environnement plastique de trois expositions sur le thème de l'Europe dont la dernière « Europia, nothing important to say rilly » se déroulait aux plateaux sauvages.

Pour la saison prochaine, il réitère sa collaboration avec le TOC, Das plateau , Aïna Alégre, Julien Allouf et avec Morgane Compagnie. Enfin, pour une troisième année, il animera un cours de scénographie dans le cadre des Consolidations professionnelles du Master théâtre de l'université Sorbonne Nouvelle.

© 2023 by MATT WHITBY. Proudly made by Wix.com